Aider son enfant à devenir propre

Cette semaine en allant au parc avec ma fille, j’ai discuté avec une maman qui me disait que son petit garçon de 2 ans et demi passé, n’était toujours pas propre. Elle me questionnait alors pour savoir si j’avais facilement réussi à passer cette étape avec ma choupinette. Évidemment, mes enfants ne sont plus de petits bambins à qui il faut apprendre à aller au pot, mais j’ai gardé quelques souvenirs impérissables de cette merveilleuse époque (que de souvenirs).

pot

En discutant avec cette maman, je me suis dit que je pouvais également partager mon expérience ici, sur mon blog. Déjà, je pense qu’il ne faut pas les forcer, ça pourrait les stresser plus qu’autre chose. Je préconise d’y aller en douceur, d’en parler avant, de discuter à ce propos avec eux, ils comprendront très bien, et puis, si vous leur dites en plus que vous serez super fière d’eux et tous ce genre de belles phrases ça devrait d’autant plus les motiver ! Si vous pouvez attendre les beaux jours pour leur apprendre la propreté c’est encore mieux, ils pourront se balader les fesses à l’air et si il y a un accident, ils auront moins froid qu’en plein hiver ! Une fois que vous avez eu une discussion entre 4 yeux avec votre cher bambin et que ce dernier semble plus ou moins motivé, promettez lui de le récompenser si il parvient à aller au pot comme un grand. Pour ma part, et ce avec chacun de mes enfants, je les ai emmené au magasin, direction le rayon bonbons. Je leur ai dit de choisir le paquet qu’il leur faisait le plus plaisir et que chaque fois qu’ils iraient sur le pot, je leur donnerait leur bonbon préféré. Ça les a motivé encore plus et très vite le petit rituel d’action-récompenses était en place. Une fois le paquet fini, il est propre, il fait comme papa, maman et le reste de la fratrie, bienvenue dans le monde des Grands ! Évidemment, toutes récompenses autres que les bonbons peuvent fonctionner, il suffit de viser juste et de choisir quelque chose qui lui fera plaisir même à répétition.

Bien-sûr, il faut s’attendre à pas mal d’accident durant cette période, inutile de s’énerver ça finira par passer. Je dis ça, car avec mes enfants je n’ai pas utiliser les couches-culottes. Pour eux, c’était comme si ils avaient une couche, ils n’avaient pas l’automatisme de la baisser si ils avaient besoin de se soulager, du coup ça n’apportait aucun résultat positif, j’ai finalement très vite choisi de la retirer. Pensez à leur demander assez régulièrement si ils ont une envie, pour leur remémorer qu’il ne porte pas de couches et qu’ils sont susceptibles de se salir. Enfin, vous pouvez aussi leur lire des livres sur le sujet, leur montrer des vidéos avec des chansons, je me souviens qu’avec ma fille ça avait plutôt bien fonctionné, surtout les chansons.

Voilà, j’espère que tous ces petits conseils pourront vous être utiles si vous êtes engagé dans ce passage ou que vous le serez bientôt. Je sais que ce n’est pas toujours facile d’être une maman qui assure à tout point de vue, alors si on peut se soutenir et se refiler de petites astuces, faisons le sans hésiter.

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s